La mia prenotazione

Présentation d'Hammamet

Soixante kilomètres au sud de la capitale, se dresse un monument de culture, de patrimoine, mais aussi de modernité. D'une cité renommée pour son architecture, Hammamet est devenue l'une des stations balnéaires les plus fréquentées de tout le pays. Avec ses quelques 63000 habitants, elle ne pèse pas bien lourd face à des poids lourds comme Nabeul, sa voisine septentrionale, à laquelle elle est d'ailleurs rattachée, pour former un gouvernorat, concept méconnu dans nos contrées.

Avec sa marina de charme, ses activités sur tout le littoral et ses millions de visiteurs annuels, Hammamet est devenue, par la force des choses (mais aussi par le talent et un concours d'éléments favorables, le climat en tête), un incontournable du bassin méditerranéen pour celles et ceux en quête d'un peu de tourisme comme on l'entend : celui de la détente et de la tranquillité à tout va.

Entre les plages à perte de vue, quelques plaines côtières donneront du fil à retordre au marcheurs en herbe, quoique il s'agira plutôt de sable et de galets sous les pieds. A moins de 250 mètres d'altitude, le point culminant de la ville atteint tout juste la cheville du grand massif de l'Atlas, roi du Maghreb.

Pour vous imprégner au mieux d'un patrimoine culturel sans égal, vous saurez vous glisser entre les souks de la Place des Martyrs, la kasbah un peu plus au nord et l'avenue Bourguiba, symbole de la Tunisie moderne. Les restaurants de luxe y fleurissent, au même titre que les boutiques où l'on trouve de tout, comme d'un simple claquement de doigts. Bienvenue dans un paradis d'oisiveté, à consommer avec modération, en ne gardant que les bienfaits d'un bon séjour à Hammamet !

Les 4 lieux à voir absolument à Hammamet :

 

  •    Médina d'Hammamet

La plus ancienne structure urbaine de la ville a longtemps été prisée pour sa situation stratégique, en bord de mer, non loin du port de la ville. Érigée sous domination arabo-musulmane, elle possède toutes les caractéristiques du mode de vie d'alors : ainsi, elle s'organise en quartiers, publics pour certains, résidentiels pour d'autres. En journée, les souks sont le théâtre d'une invasion, celle d'une foule grandissante composée de nombreux locaux, mais aussi d'une multitude de visiteurs encore tout hagards face à un tel tohu-bohu. Le soir venu, l'intimité reprend ses droits, dans cette enceinte fortifiée qui entoure notamment la kasbah, fort du douzième siècle.

  

  •     Fort de Hammamet


Tous aux abris ! C'est ce que se sont dit, des siècles durant, les Hammamétois, parfois amenés à se réfugier entre les murailles et les donjons de ce fort qu'ils appellent toujours Kasbah. On n'avait pas toujours le temps d'admirer à sa juste valeur la médina, avec en arrière-plan la Méditerranée. Sept siècles plus tard, il est possible de revenir sur les pas des aïeux qui ont construit l'édifice en 1474, pour contrer les invasion ennemies. A leur image, vous grimperez en haut des tours et humerez l'air du large, éveillant vos sens, dont celui de la découverte.



Grande mosquée


Il faut remonter au 15è siècle pour trouver trace des fondations de la Grande Mosquée. Elle fut érigée en vis-à-vis aux bains publics d'Hammamet, entre inspirations venues du Proche-Orient et traditions maures qui perdurent aujourd'hui encore jusque dans les cérémonies et les prières qui ont lieu quotidiennement dans l'un des deux bâtiments principaux qui composent le complexe. Si la Grande Mosquée reste bien au-dessus de sa voisine en termes de grandeur et de symbole, le mausolée voisin, dédié au patron de la ville de Tunis, étonne par ses tuiles recouvertes d'un vernis verdâtre et par ses murs ornés de formes géométriques.


 
Scorri verso l'alto